EXPOSITION

TROMELIN

Despuis février 20221

L'Utile, un navire de la Compagnie française des Indes orientales construit et armé à Bayonne, appareille pour l'île de de France ( île Maurice actuelle) en novembre 1760.

Peu après son arrivée, le bâtiment est envoyé à Madagascar pour y acheter des vivres. Son capitaine, Jean Lafargue, se procure, bien que cela lui ait été interdit, 160 esclaves malgaches.

Sur le chemin du retour, la flûte fait naufrage sur l'île de Sable, un îlot d'à peine un kilomètre carré. Après deux mois de séjour, l'équipage regagne Madagascar à bord d'une embarcation de fortune construite avec les débris de l' épave, abandonnant 80 esclaves qui avaient réchappé du naufrage. 

Le promesse qui leur est faite de venir les rechercher n'est pas tenue. Lorsque , après

quinze ans d'oubli, les survivants sont enfin sauvés par la Dauphine, une corvette de la Marine royale commandée par l'enseigne  de vaisseau Tromelin , seuls sept femmes et un bébé de huit mois ont survécu.

 

Oubliés sur cet îlot presque désertique devenu prison maritime, ces derniers y ont écrit, des années durant, le récit muet de leur détresse. Une équipe d'historiens et d'archéologues a tenté de leur redonner la parole, restituant ainsi une page d'histoire de l´humanité.